Sport Adapté : l'essentiel est de participer

Une cinquantaine de jeunes et adultes se sont mesurés lors de la journée sur les jeux d'adresse et de ballon.

Raté. Encore raté... Pas facile d'enrouler un anneau sur un plot en le lançant de quelques mètres. Marine, du foyer de vie de Pluméliau, ne se décourage pas pour autant. Et persévère. « C'est le jeu le plus dur. Au chamboule tout, beaucoup plus facile, j'ai réussi à tout faire tomber ! »

Ce mercredi, salle Richemont, à l'initiative du comité départemental du Sport adapté du Morbihan, ils sont une cinquantaine, venus d'établissements spécialisés du Morbihan (1), à se confronter lors de défis sportifs (jeux d'adresse et de ballon). Jeunes et adultes sont mêlés : le plus jeune a 13 ans, le plus âgé 54.

Les activités très diverses (football, tennis de table, sarbacane...) sont à la portée de chacun. Elles rapprochent les participants. « On retrouve des gens qu'on connaît », se réjouit Marine, originaire du secteur de Vannes.

Il s'agit aussi de permettre à ces personnes en situation de handicap d'entretenir leurs capacités motrices comme cognitives « et d'accéder à une pratique sportive comme tout un chacun »,insiste Olivier Dubreuil de la ligue de Bretagne du Sport Adapté.

« Le sport, c'est bon pour la santé », renchérit Sébastien. Adroit, le « capitaine » autoproclamé de Pluméliau est parvenu à enfiler un anneau sur l'une des cibles. Regards admiratifs de ses camarades qui apprécient la performance. « Bravo ! » Tout simplement.

(1) Ploemeur, Guéméné, Questembert, Séné, Grand-Champ, Brec'h, Plumelec...

 

OF, 16/10/2014.